10% de sucres libres en apport journalier, mais 5% c’est mieux

sodasVoici comment l’OMS ménage la chèvre et le chou afin de ne pas trop froisser les acteurs de l’agroalimentaire et des boissons sucrées américains (et les autres).

Depuis le mois de mai 2015, l’OMS recommande un apport journalier d’au maximum 10%-mais-5%-seraient-mieux-pour-la-santé en sucres libres alors que jusqu’ici, cette valeur était restée fixée à 25% sous la pression des lobbies des boissons sucrées.

Les sucres libres sont des sucres ajoutés aux aliments et boissons par l’Homme, ou présents dans les aliments décomposés tels les jus de fruits. Par opposition, un fruit entier, qui contient naturellement des sucres, permet une meilleure assimilation et limite le stockage de celui-ci grâce aux fibres qui y sont liées, alors que dans le jus celles-ci ont été séparées.

Parlons peu, parlons bien: Voici quelques chiffres de référence:

Besoins caloriques moyens pour un homme qui ne fait pas de sport est de 2100kcal par jour. Pour une femme, environ 1800.

Le maximum « meilleur pour la santé » à 5% pour est homme est donc de 105kcal, pour une femme, 90kcal en sucres libres.

Cela représente pour l’homme, 26.5g de sucre, pour la femme, 22.5kcal

Le sucreUn morceau de sucre (4g) apporte 16kcal.

Voici ce que l’on trouve dans les sodas. Je présente les valeurs pour une bouteille de 5dl, car aujourd’hui, lorsqu’on en achète une, on la fini. La portion de 250ml proposé par l’agroalimentaire est de la manipulation.

Coca-Cola 5dl: 220kcal = 209% de l’apport journalier « meilleur pour la santé » chez l’homme, 244% chez la femme
Coca-Cola Life 5dl: 134kcal = = 127% de l’apport journalier « meilleur pour la santé » chez l’homme, 148% chez la femme
Rivella Rouge 5dl: 176kcal = 167% de l’apport journalier « meilleur pour la santé » chez l’homme, 195% chez la femme
Rivella Bleu 5dl: 32kcal = 30% de l’apport journalier « meilleur pour la santé » chez l’homme, 36% chez la femme

Bien sûr, le problème ne s’arrête pas aux sodas. Même si ceux-ci sont une principale source de calories mortes – entendez calories inutiles – au quotidien, les plats préparés en sont également une grande part. Pour s’en rendre compte, il suffit de lire les étiquettes des aliments qui, heureusement, comportent de nos jours les indications de teneur en sucre. On découvrira alors qu’une salade de carotte Bio Naturaplan à la Coop contient 16g de sucre ajouté (60kcal) pour 160g au total de contenu. Ainsi, alors qu’on pense manger sainement, on se retrouve gavé de sucre pour ne pas avoir lu une étiquette avant de passer à la caisse.

Pensez-y: regardez les étiquettes de ce que vous achetez. Le mieux étant bien entendu de se tourner vers les produits non transformés. Il est clair que selon son mode de vie, cela peut-être difficile à réaliser. De même, il est impossible d’avoir le contrôle total de ce que l’on mange au restaurant ou à la cantine. Il reste qu’il est tout à fait faisable de limiter la consommation de ce genre de calories inutiles en étant un petit peu plus attentif lors de ses achats.

Bon courage à tous.

Référence: Recommandation de l’OMS en consommation de sucre: www.who.int/mediacentre/news/releases/2015/sugar-guideline/fr/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *