Le gras c’est la vie, le sucre tue

Ce soir, je regarde sur ARTE « Sucre, le doux mensonge ». A voir en replay si vous ne l’avez pas vu.

Il y a de plus en plus de preuve de la toxicité du sucre et de son excès dans l’alimentation. La corrélation entre obésité, diabète, et excès de sucre n’est plus à faire. L’OMS a fait un grand pas en arrière en 2015. Pourtant, personne n’en parle. Lorsque j’en parle avec quelqu’un, c’est la surprise. Et pourtant, on continue d’en consommer en excès. Il y a même des gens pour penser (les lobbies on bien travaillé) que le sucre est indispensable. Pourtant, le sucre est la seule molécule dont le corps n’a pas besoin, car il le fabrique lui-même en transformant les graisses que l’on consomme.

Le sucre est responsable de l’obésité, du diabète, de maladies cardiovasculaires, de l’accumulation de cholestérol, et certaines études démontrent une probabilité de responsabilité du sucre dans certaines maladies neuro-dégénératives.

Que faudra-t-il pour que les pouvoirs publics réagissent ? Il est tellement plus facile de dire que le tabac est dangereux, et pourtant, ça a pris plusieurs décennies pour en arriver où nous en sommes. Alors que l’on connait la toxicité de ce dernier, qu’elle n’est plus remise en question aujourd’hui, il reste autorisé à la vente et à la consommation sous couvert du libre arbitre. Aujourd’hui, le sucre tue plus que le tabac et l’alcool réunis. Les coûts de la santé augmente.

Le calcul est pourtant simple. Et il ne s’agit ps de catastrophisme; plutôt de réalisme:

  • L’industrie agroalimentaire est l’une des plus florissante
  • L’industrie pharmaceutique explose
  • Les coûts de la santé explosent

Nous dépensons pour consommer du sucre, puis nous dépensons pour nous soigner. Ce mécanisme est digne de l’obsolescence programmée. Tant que les gens consommeront des produits qui rendent malades, l’économie de la santé fleurira. La boucle est bouclée.

Je suis accroc au sucre. Je le consomme véritablement comme une drogue. Lorsque je m’efforce de l’éliminer de ma journée, je finis par aller acheter un produit sucré et le consomme très nerveusement, comme en crise de manque. Malgré un changement de régime alimentaire en août 2015 éliminant toutes les formes de sucres (y.c. les féculents), ce qui m’a permis, à ma grande surprise, de perdre 20kg, je suis retombé dans les fringales auto-destructrices depuis une année, m’ayant fait reprendre 10kg.

Le sucre est une drogue. Et ce n’est pas une question de modération ou d’excès. Le sucre libre a été introduit par l’humain dans l’alimentation, et l’agroalimentaire en a fait une arme de destruction massive. Ce n’est pas du prosélytisme, un mot que nous avons lu récemment sur ce groupe… C’est une alerte. Il y a urgence de prendre conscience de ce que représente ce problème de santé publique.

La viande, les légumes, les fruits, les produits de la mer, le miel, les oeufs… C’est tout ce dont un omnivore a besoin pour vivre. La nature n’a pas créé des usines à raffiner et à transformer les aliments car ce n’est pas nécessaire.

Et si vous pensez que c’est alarmiste, catastrophiste, ou que c’est du prosélytisme, essayez donc de passer un petit mois, juste un petit mois de votre vie, sans consommer de sucre libres (c.f. mon article précédent sur le sujet). Un mois ce n’est pas grand chose. Si vous n’y arrivez pas, peut-être considérerez-vous l’hypothèse d’une addiction.

Si à la lecture de cet article, vous voulez en savoir plus sur la façon dont notre corps gère les calories, et pourquoi nous n’avons besoin ni de sucre, ni de lait, je vous conseille l’excellent livre de Julien Vénesson qui explique très bien comment et pourquoi se passer de ces produits nés de l’agroalimentaire, étayé par les études scientifiques neutres étouffées par les lobbies du domaine. 

2 réflexions sur “Le gras c’est la vie, le sucre tue

  1. Bonjour Akim,

    J’ai vu ce reportage hier soir, même si je n’ai pas vu le tout début. Fort intéressant, ça remet les pendules à l’ heure.

    J’ai découvert l’an dernier que j’ avais une stéatose hépatique, mon médecin généraliste m’a dit que ce n’était pas grave du tout (…) et que c’était à cause de mon obésité. Il m’a laissé sous- entendre que mon foie était juste un peu surchargé.

    En faisant des recherches sur le net, je me suis aperçue que c’était bien plus sérieux.

    Au fil de mes recherches, j’ai trouvé la solution : j’ ai adopté l’alimentation Paléo.

    Tout comme toi, et à ma plus grande surprise aussi, j’ai compris que l’ on pouvait perdre du poids en supprimant le sucre, les féculents, et même les fruits, dans la foulée, j’ai découvert que j’étais diabétique de type 2, et mon taux de glycémie explosant, les sucres des fruits me semblaient bien trop présents, j’ai décidé de supprimer les fruits également.
    Bien m’ en a pris, je vais beaucoup mieux à présent, j’ai perdu un peu de poids (7kgs) et une quantité de masse graisseuse impressionnante.

    Et puis, depuis 2 ou 3 mois, mes compulsions de sucre sont revenues, je tiens plutôt le choc la semaine et je craque le plus souvent le week end.

    L’arrêt du tabac depuis quelques années a été bien plus facile pour moi, mais j’ai compensé par …………… du sucre !

    Cette émission m’ a redonné un coup de fouet, de la même façon que lorsque j’avais découvert ton témoignage et ton parcours.

    Je suis certaine que cela t’ inspireras pour ne pas succomber de nouveau à ces envies de sucre.

    Si tu as réussi une première fois, tu peux y arriver de nouveau, et ce qui est magique, c’est qu’ à chaque fois que l’on s’ y remet, les résultats ne se font pas attendre en terme de perte de poids et de regain de vitalité et de santé.

    Ils évoquaient dans ce documentaire, le fait que de très nombreuses personnes qui ne sont pas en surpoids sont en mauvaises santé : excès de cholestérol, stéatose hépatique, diabète non diagnostiqué etc…
    Nous, nous avons eu « la chance » d’avoir des sonnettes d’alarme qui nous ont sans doute sauvé la vie, alors ne gâchons pas tout à cause de nos envies de sucre !

    Voilà la réflexion que je me fais.

    Devenir obèse m’a sans doute sauvé la vie, je me suis prise en main car je refusais l’ opération du by pass qui m’ étais proposée comme seule solution à mon problème, sans garantie de guérison et de réussite.

    Je te souhaite de poursuivre sur cette voie, ton combat, comme celui de tant d’autres…

    Bien à toi.
    Véronique

  2. Merci pour ce témoignage Véronique. Oui, ce documentaire m’a remis les idées en place. J’ai également pris RDV chez un hypnothérapeute vendredi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *