Ma conclusion sur l’installation de Arch Linux

J’ai trouvé l’exercice d’installation de Arch Linux assez intéressant. On y apprend à installer une distribution Linux en partant de zéro, étape par étape. Ca permet d’acquérir une maîtrise de sa machine que des distributions prêtes à l’emploi comme Ubuntu ne proposent pas. C’est une excellente option pour qui veut se lancer dans linux avec l’envie d’apprendre les détails de son fonctionnement.

Je dois toutefois admettre que la patience est de mise, et la curiosité aussi. La seconde est mon fort, par contre, la première, beaucoup moins, et je n’ai plus envie de passer des jours à trouver une solution à un problème simple que Windows gère sans la moindre difficulté. Soyons réalistes, c’est bien pour ça que Linux ne décolle pas chez les particuliers et dans la majorité des entreprises.

Je me suis très vite heurté à un problème pour lequel je n’ai pas trouvé rapidement de solution. J’ai installé deux cartes graphiques dans mon système afin d’utiliser trois écrans. Or, au démarrage de Arch Linux, une de mes cartes part en veille, et je n’ai pas trouvé comment régler simplement ce problème. J’ai fais quelques essais pendant quelques heures, et je me suis retourné vers une autre solution.

Comme j’ai choisi de rester sur Linux pour le moment – difficile de dire combien de temps je tiendrai – j’ai testé Linux Mint xfce et xUbuntu (car je souhaite utiliser xfce comme gestionnaire de bureau). Tous deux ont reconnus mes deux cartes et mes trois écrans. xUbuntu a pris l’avantage. Reste que j’ai du bataillé pour avoir un bureau exploitable sur l’ensemble sachant que l’un d’eux est en position portrait en 1200×1920, et les deux autres en position paysage en 1920×1080.

J’ai tout de même VMWare Workstation avec une machine virtuelle Windows 7 pour les applications Windows dont je ne peux me passer.

Bref. Linux pour un utilisateur d’internet, d’email, d’une suite office simple, quelques vidéos et de la musique, sur un ordinateur simple sans configuration complexe, ça fonctionne très bien, ce qui représente quand même déjà une bonne part d’utilisateurs. Toutefois, dès qu’on sort des sentiers battus, c’est un système d’exploitation pour geek passionné ou militant invétéré. Ce n’est bien sûr que mon avis 🙂

2 réflexions sur “Ma conclusion sur l’installation de Arch Linux

  1. Déjà tenté 🙂 échoué, et abandonné. Mais très envie de réessayer 🙂

    Mais pour l’instant, je suis dans les RPI… Tiens, un LFS sur RPI ça devrait être passionnant …. Un jour peut-être, quand j’aurai du temps à tuer 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *