Faire la différence …

Aujourd’hui, un ami a raconté sur son mur Facebook sa journée assez particulière. Il a décidé hier d’aller ce jour à la rencontre des sans-abris de sa ville pour distribuer des gants, des chaussettes, et du café.tmp_12048-zeitge10-447263202A 25 ans, ce jeune étudiant qui, il y a quelques semaines, tenait un discours plein de colère et parfois de haine est passé à l’action de la manière la plus inattendue. Chargé de sa bienveillance, d’un sac de gants et un sac de chaussettes, armé d’un thermos de café, il est parti dans les rues à l’affût des personnes dans la détresse.

Quelques rencontres, quelques difficultés de communication, dans l’ensemble il a l’impression que son action est bien accueillie par les intéressés. Puis au détour d’une rue, une personne gît, sous une couverture. Endormie ? Il hésite, se dit qu’il ne serait peut-être pas bienvenu de la réveiller. Il finit par se pencher et constate que c’est une femme. Finalement inquiet, il prend son courage à deux mains et tente de la réveiller. Tâche difficile. Elle finit par émerger et se retourner, sans toutefois sembler capable d’articuler un mot. Elle a le visage bleu. Il décide alors d’appeler le SAMU social qui déclarera ne pas savoir si elle est dans un coma éthylique ou en état d’hyporthermie.

Se rend-il bien compte qu’il a sauvé la vie de cette femme ? Il semble surpris, étonné, que personne avant lui ne s’en soit inquiété. Il est visiblement choqué. Pourtant, lors qu’il écrit, je n’ai pas l’impression qu’il comprend ce qu’il a fait… Il a sauvé une vie. Sans son action, cette femme aurait probablement occupé deux lignes dans le quotidien local quelques jours plus tard… 

C’est alors que quelque chose en moi se passe. Je suis pris d’une tristesse profonde. Les larmes noient mes yeux de manière irrésistibles. Ma gorge se noue. Mes tripes se tordent. Je suis pris de spasmes, et me mets à pleurer.

D’un coup, d’un seul, ma vie, mon activité, mes actions, tout me semble insignifiant et inutile. L’être humain n’est pas fait pour vivre la vie que nous vivons. Après quoi court-on ? Le confort ? la réussite ? la fortune ? Nous voulons un joli appartement, une belle maison bien chauffée, une voiture confortable, des repas chauds et consistants.

Nous clamons appartenir à des sociétés avancées, démocratiques. En quoi est-il avancé d’avoir une société qui exploite tellement une tranche de sa population qu’elle finit à crever dans la rue ? 

J’entends parfois, je lis parfois, que l’on manque d’argent pour agir. Pourtant il n’y a jamais eu autant d’argent en circulation dans le monde que ce début de siècle. Notre système monétaire c’est emballé. Pour ne pas couler, les pays ont fait tourner les planches à billets à profusion. Il y a tellement d’argent sur le marché qu’il ne vaut plus rien. Les interêts sont au plancher, voire au sous-sol. Pourtant, le peuple ne réagit pas. Et comment pourrait-il, lui qui est noyé d’informations contradictoires visant à le manipuler, a lui occuper l’esprit avec des sujets dans interêts pour l’avenir de notre société.

Non, mesdames et messieurs, notre société ne manque pas d’argent pour résoudre ces problèmes, elle manque de volonté. Et ce n’est pas votre faute. Vous êtes victimes des gouvernements pervers manipulés par des investisseurs narcissiques. Il faudrait peu pour résoudre ces problèmes. La taxe Tobin serait par exemple une voie très intéressante et facile à mettre en place. Seulemnt, elle forcerait les sociétés a payer des impôts sur toutes leurs activités, alors qu’aujourd’hui,, elles arrivent souvent à y échapper. 

Le revenu de base inconditionnel est une autre étape dans la bonne direction. Utopique ? Tellement qu’aujourd’hui, même les milieux économiques et politiques en envisagent la mise en place. Pourquoi selon vous ? Seulement, si le peuple ne se renseigne pas, les gouvernements, et donc les multinationales, s’assurent que ce sera votre masse salariale qui prendra en charge ce nouveau droit social… Alors que leurs poches continueront de de remplir sur votre dos.

Alors, et si vous commenciez à vous poser les bonnes questions ?

Vous pouvez commencer par vous intéresser a la série de documentaires Zeitgeist que m’ont trouve sur Netflix ou sur Youtube. Cherchez également ce qu’est la taxe Tobin. Vous pourriez être surpris.

Nous sommes insignifiant lorsque nous faisons l’autruche. On peut changer le monde, pour autant qu’on aie le courage de chercher à comprendre ce qu’ils s’y passe. 

Soyez curieux, ayez l’esprit critique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *