GB, Gb, Go, et pourquoi diable manque-t-il de la capacité à mon disque dur ?

Introduction

Voilà une grosse salade, voire un sac de noeuds… Quelles différences entre GB, Gb, Go, Gb/s Gbps, et pourquoi nom de nom manque-t-il 10% à mon disque dur ?

Les abréviations

On travaille tous les jours dans l’informatique avec tout un tas d’abréviations. Voici donc quelques explications pour s’y retrouver.

Les abréviations de données

  • « b » n’est pas égal à « B » ou à « o »
  • b = bit. (prononcer bite) Mot anglais signifiant « caractère ». Les bits sont des « 0 » ou des « 1 »
  • B = Byte (prononcer baïte). Mot anglais signifiant « mot ». Le Byte peut contenir 7 ou 8 caractères. Mais dans le cas qui nous intéresse, en informatique moderne, tout est sur base 8.
  • o = Octet: C’est la traduction française de Byte, ni plus, ni moins

Les abréviations de quantité

Dans la vie de tous les jours, Kilo = mille, Mega = 1 millions, Giga = 1 milliard. Facile.

En informatique, Kilo = 1’024, Mega = 1’048’576, Giga = 1’073’741’824. Je vous epargne le Tera et le Peta, mais prenez Giga, et faites * 1024, pour le Tera, et encore une fois * 1024 pour le Peta.

Les abréviations « composées »

En informatique, on parle de bande passante réseau en bit, et de capacité ou taux de transfert en Byte. C’est sûrement historique. Mais je ne suis pas historien (Google est ton ami).

Dans le monde du réseau donc, par exemple l’ADSL, ou la 3G, on vous vendra des accès en Megabits par seconde. Mbps ou Mb/s (Mega bits par seconde).

Lorsque vous allez acheter un disque dur, on va vous vendre par exemple un disque SATA qui aura une capacité de 500GB (GigaBytes) et un taux de transfert de 150MB/s (MegaByte par secondes).

Perte de capacité ou de bande passante

Mais les plus curieux d’entre vous aurons remarqué que lorsqu’ils regardent la capacité de leur disque dur (sur windows, click droit sur C: dans poste de travail, puis « Propriétés »), la capacité ne correspond pas à celle promise sur la commande de l’ordinateur ou du disque dur.

La vérité sur les disques durs

La vérité est que les responsables marketing sont passés par là. 1024 est devenu 1000, pour eux. Alors que dans la réalité c’est le contraire. En gros, voici le calcul du marketing:

  • 1 octet * 1000 = 1Ko *1000 = 1Mo * 1000 = 1Go * 1000 = 1To = 1’000’000’000’000 (1 billion) d’octets

Dans la réalité phyisique et technologique:

  • 1’000’000’000’000 octets / 1024 = 976562500 Ko = 953674.3 Mo = 931.32 Go

Un disque dur de 1To « marketing » ne fait donc que 931Go réels.

La vérité sur l’ADSL ou le vDSL

Ici aussi, les responsables marketing s’en sont donnés à coeur joie, et utilise la même ruse, et économisent ainsi une bande passante non négligeables sur la masse de client qu’ils ont.

Si votre accès est, comme le mien, annoncé à 5Mb/s (Mega bits par seconde), il ne fait en réalité de 5000Kb/s et non 5120kb/s comme on pourrait l’attendre.

Il y a peut-être une raison particulière dans le monde du réseau à une base 1000 au lieu de 1024. Je ne suis pas allé chercher ce niveau de détails.

2 réflexions sur “GB, Gb, Go, et pourquoi diable manque-t-il de la capacité à mon disque dur ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *